Flexibilité au travail : les attentes des candidats à l'emploi.

Publié le: 16-11-2022

Aujourd’hui, le concept du “work life balance” ou flexibilité au travail prend de l’importance dans le monde professionnel. A tel point que celui-ci est devenu un critère primordial pour les salariés, avant même le salaire de base. Mais quelle est la vraie définition ? Selon Ionos, l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée peut être défini comme :   “Le compromis idéal entre la vie professionnelle et la vie privée d’une personne. Le work life balance est un concept de vie qui assure le bonheur maximum de l’employé, qui l’aide à fournir un travail productif dans lequel il s’épanouit. L’employeur comme l’employé en sont responsables.”

Selon une enquête menée par IPSOS, 9 salariés sur 10 estiment que l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle est un critère de bien-être essentiel. En effet, pour près de 49% des français, c’est un critère plus déterminant que le salaire pour choisir un emploi. La flexibilité au travail peut être nettement améliorée à travers la mise en place du travail à distance et près de la moitié des salariés français seraient prêts à avoir recours au télétravail complet. Cependant, seulement 22% des RH français se disent favorables à sa mise en place dans les entreprises. Ainsi, nous constatons un réel changement des priorités professionnelles pour les salariés en France. Un cadre de travail agréable et flexible est devenu un caractère particulièrement influent dans le choix d’une prise de poste, au même titre que la rémunération.

Nous l’avons vu, la crise du covid-19 a considérablement bouleversé les modes de travail classiques. Entre télétravail, visioconférences, chat connecté… le monde du travail moderne et les échanges entre collaborateurs connaissent une véritable mutation. Cette période de pandémie nous a poussé à adopter de nouveaux rythmes de travail plus flexibles, prônant un meilleur équilibre entre vie professionnelle et personnelle. Mais est-ce vraiment le cas ?

Le work life balance et la flexibilité au travail permettent une meilleure gestion de la vie de famille, moins de stress et surtout des salariés plus productifs. A l’heure où “donner du sens” à son activité est devenu essentiel pour beaucoup de salariés, la flexibilité au travail permet la réalisation de projets enrichissants. Certains salariés profitent du travail à distance pour réaliser des projets personnels de voyage ou d’implication associative qu’ils n’auraient pas pu réaliser avec un travail “full présentiel”. Il est vrai que le télétravail favorise le nomadisme digital et nombreux sont les collaborateurs qui font le choix du télétravail à l’étranger. Des expériences de ce type offrent un enrichissement hors du commun pour les collaborateurs et ce, au-delà des murs de l’entreprise. Un salarié qui décide de travailler en voyageant ou encore de s’engager dans un projet associatif, développera des compétences annexes, sortira grandi de ces expériences et se sentira reconnaissant envers son entreprise de lui offrir cette opportunité.

Côté entreprise, celles-ci ont tout intérêt à s’adapter aux nouvelles attentes des collaborateurs en termes de flexibilité au travail. Il sera difficile pour un employeur d’attirer et de fidéliser des talents si celui-ci impose une organisation du travail rigide. En effet, le télétravail est un levier pour sa marque employeur ! Outre la fidélisation des talents, offrir un meilleur équilibre entre vie professionnelle et personnelle à ses salariés permettra un climat plus sain et productif dans l’entreprise, afin de s’inscrire dans une démarche de qualité de vie au travail efficace. Toutefois, il est essentiel que les RH adaptent les modes de management à ces nouveaux équilibres.

Le pouvoir d’achat : est-ce réellement secondaire ? Même si beaucoup de collaborateurs considèrent leur bien être plus important que la rémunération, le salaire est un sujet récurrent, au regard de la conjoncture actuelle. En effet, dans ce contexte de grèves, d’augmentation du prix de l’essence, de réunions de négociation avec les RH etc ; le principal sujet chez les salariés reste le pouvoir d’achat et l’augmentation des salaires. Offrir une meilleure flexibilité au travail ne constituerait-il pas un levier pour fidéliser un salarié non satisfait de sa rémunération ?

Chez Holiworking, nous constatons que les salariés sont prêts à consentir à un effort financier pour concilier un projet personnel de voyage avec leur mission professionnelle.


A découvrir aussi

Publié le: 22-11-2022

Holiworking pour partir en “tracances”

Publié le: 22-11-2022

Direction Mérida avec Holiworking !

Publié le: 17-11-2022

Portrait de Mélanie : Holicoach au Costa Rica


© 2022 - Tous droits réservés Mentions légales Politique de confidentialité