Télétravail et bien-être : alchimie à la portée de tous

Publié le: 09-06-2021
télétravail et bien-être

S’il est une chose que la crise sanitaire a métamorphosé en profondeur, c’est notre environnement de travail. Qui aurait cru il y a encore 18 mois que le télétravail, alors méconnu, s’imposerait comme le mode de travail de prédilection au plus fort de la pandémie. Si certains ont pu penser que cette tendance serait éphémère, le télétravail s’est invité dans le paysage professionnel et est bien parti pour s’installer de façon pérenne. Tantôt subi, tantôt plébiscité, il ne laisse personne indifférent. La flexibilité qu’il offre aux collaborateurs d’organiser au mieux leur quotidien et aboutir à cet équilibre Pro / Perso auquel tout le monde aspire, est en passe de convertir le plus grand nombre.

Penchons-nous de plus près sur ce mode de travail 2.0. 

 

1/ Difficultés à apprivoiser un nouveau quotidien et manque d’outils adaptés

Certaines études montrent que la détresse psychologique des collaborateurs en télétravail a augmenté au cours des 18 derniers mois, poussant certains à tenir pour seul responsable de ce mal-être grandissant, ce nouveau mode de travail.

Néanmoins, il est indispensable de prendre de la hauteur et d’étudier ce phénomène avec discernement. Si nous constatons effectivement une recrudescence du mal-être de certains collaborateurs depuis un an et demi, ce qui coïncide avec la démocratisation du télétravail, il est nécessaire d’aborder le sujet avec un spectre plus large.

Aussi, dans bien des cas, celui-ci ne peut être considéré comme déclencheur ou facteur aggravant. En effet, l’augmentation du mal-être des collaborateurs est souvent inhérente aux facteurs suivants :

  • Manque de lisibilité de la période et difficulté à se projeter
  • Inquiétudes liées au contexte général anxiogène
  • Manque / inexistence d’outils indispensables à la bonne conduite de la mission professionnelle à distance
  • Management inadapté

Vous l’aurez bien compris, plus que le fond (le télétravail à proprement dit), c’est la forme qu’il faut remettre en question (la manière et les moyens).

Ainsi, il est indispensable de prendre l’ensemble des dispositions à même de favoriser l’épanouissement des collaborateurs en télétravail. Les décideurs (RH et Managers) doivent ainsi mettre en place une politique d’accompagnement / management des collaborateurs à distance, dans la mesure où nous avons désormais la certitude que ce mode de travail s’inscrira dans la durée.

2/ Outils de communication et management inclusifs : Clés de la réussite

Comme nous l’avons dit, le manque d’outils nécessaires au télétravail, souvent associé à un management inadapté (peu agile, voire rigide et intrusif) sont bien souvent à l’origine de ce mal-être. Les 18 mois de recul dont nous bénéficions maintenant, sont autant d’expérience que nous pouvons / devons mettre à profit pour accompagner nos équipes, faciliter la conduite de leur mission professionnelle et contribuer à leur développement personnel au quotidien.

Pour cela, il est indispensable de mettre nos collaborateurs dans les meilleures conditions :

  • Mise en place d’une interaction virtuelle récurrente (mise à disposition des collaborateurs d’outils de communication collaboratifs)
  • Ecoute accrue (retour des collaborateurs sur l’expérience de télétravail permettant de détecter les signaux faibles)
  • Mise en place d’un dialogue convivial (l’humain a une place toute particulière dans le management à distance)
  • Promotion de la culture d’entreprise (le sentiment d’appartenance est fondamental pour l’investissement au quotidien autour d’une vision partagée)
télétravail et bien-être
télétravail et bien-être
  • Adoption d’un management agile (la gestion fluide des problématiques garantie la qualité du travail des collaborateurs)

L’ensemble de ces outils contribue au bien-être de nos collaborateurs, à la bonne conduite de leur mission professionnelle et in-fine aux performances de notre entreprise.

De facto, les collaborateurs qui ont la chance de vivre une expérience de télétravail de qualité sont unanimes et se font les ambassadeurs de la pérennisation du télétravail post COVID.

3/ Le télétravail : accélérateur d’investissement des collaborateurs

Si certains préjugés rendent encore la vie dure au télétravail, comme le fait qu’il serait difficile de se motiver en restant chez soi et que celui-ci serait indissociable de l’isolement, il est indéniable que celui-ci est bénéfique et même réclamé par les collaborateurs, lorsqu’il s’effectue dans de bonnes conditions. 

Ainsi, il fait maintenant partie des avantages régulièrement cités dans les offres d’emploi, quand il n’est pas demandé en interne par les collaborateurs, en lieu et place d’autres avantages en nature. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que beaucoup d’entreprises, des PME aux grands groupes en font la promotion, puisqu’il contribue de manière importante à leur marque employeur.

La flexibilité horaire et la possibilité d’accorder vie pro et perso, la mobilité géographique, mais aussi la possibilité de travailler depuis un tiers lieu (coworking) en mode co-construction, sont autant d’atouts que ne sauraient offrir les modes de travail traditionnels.

Alors oui, s’il existe certains prérequis, le télétravail n’en reste pas moins une opportunité pour les entreprises qui souhaitent recruter de nouveaux talents, fidéliser leurs meilleurs collaborateurs, mais aussi et surtout contribuer à leur bien-être et leur développement personnel.

 

Pour en savoir plus sur les clés du management à distance, c'est par ici et le télétravail à l'international, c'est par

#DéveloppementPersonnel #télétravail #RH #management 


A découvrir aussi

Publié le: 22-09-2021

Le bleisure : Mélange de voyage d'affaires et de loisirs.

Publié le: 15-09-2021

Management Hybride. Bienvenue dans le management en entreprise 2.0.

Publié le: 02-09-2021

BACK TO WORK… Et si c'était synonyme de moral au beau fixe ?


© 2021 - Tous droits réservés Mentions légales Politique de confidentialité