Expatriation courte : Exhausteur de soft-skills

Publié le: 05-05-2021
soft-skills-expatriation-courte

La société change, le monde de l’entreprise aussi, ça tombe bien l’expatriation courte nous y prépare. Pour naviguer dans un environnement en évolution permanente, l'expatrié doit renforcer et développer certaines qualités fondamentales dans le monde de l’entreprise d’aujourd’hui et a fortiori de demain.

C’est pourquoi, le Forum économique mondial (WEF), dans une étude visant à déterminer les compétences nécessaires pour affronter le marché du travail en 2020, affirme que les soft-skills (compétences managériales et comportementales) sont désormais plus importantes que les compétences dures (techniques).

Pour le collaborateur, c’est l’assurance d’une meilleure employabilité et pour l’employeur, l’opportunité de disposer de plus de compétences au service de son organisation. Pour les recruteurs et les RH, l’enjeu est désormais grand.

On vous présente ici les soft-skills que l’expatriation courte permet de développer.

 

1/ L'expatriation courte développe la curiosité et l'ouverture d’esprit

Indispensables à la réflexion constructive, la curiosité et l’ouverture d’esprit permettent d’appliquer aux méthodes de travail, au management, et à d’autres domaines professionnels de l’entreprise, ce qui se fait hors les murs. En cela, l’expatriation courte contribue fortement à développer la capacité de questionnement et d’interrogation des collaborateurs. Celle-ci se matérialise par une appétence pour la découverte et une capacité d’étonnement résultantes de l’ouverture du prisme intellectuel de toute personne ayant vécu l’expatriation. Cette faculté à ne pas avoir d’idées préconçues et cette fascination pour les choses nouvelles, sont autant d’atouts décisif pour les entreprises, à l’heure de l’accélération digitale, des innovations technologiques, de la crise sanitaire et plus généralement de la mutation du monde du travail.

 

2/ Adaptabilité et Agilité

Centrales et déterminantes dans l’expérience d’expatriation, l’adaptabilité (capacité d’assimilation d’un nouvel écosystème) et l’agilité (aptitude à le faire de manière fluide) le sont tout autant dans le monde du travail. En effet, dans le contexte actuel, la capacité à appréhender/assimiler le changement et avoir les clefs de lecture nécessaires pour y apporter des solutions sont devenues indispensables. L’expatriation courte développe cette aptitude et permet d’aborder le changement comme une opportunité, plutôt qu’une menace. Cette démarche positive face à ce qui est devenu notre quotidien, est un atout majeur pour les entreprises, afin d’affronter avec sérénité les mutations à venir.

 

3/ Confiance et audace, deux soft skills indispensables en expatriation courte !

La confiance en soi et en l’autre permettent d’avancer et progresser en équipe vers un objectif commun. D’ailleurs, si la démarche d’expatriation requière une forme d’audace, elle développe tout au long de sa durée la confiance sous toutes ses facettes. En effet, les personnes qui vivent l’expatriation courte, éprouvent face aux petits et grands succès du quotidien une forme d’excitation qui les galvanise. Cet état d’esprit perdure d’ailleurs après l’expatriation et est caractérisé par un dynamisme proactif des ex-expatriés. Leur audace et leur esprit d’initiative en font d’ailleurs souvent des leaders ! Contrairement au culot (caractéristique des effrontés), ces derniers résultent d’une vision réfléchie, née d’une forme de courage face à l’inconnu.

 

4/ Prise de hauteur

L’expatriation courte amène toujours son lot d’imprévus. Face à ces aléas, prendre du recul vis-à-vis de ses émotions et celles des autres, peser le pour et le contre, tout en envisageant la réalité telle qu’elle est, permet d’agir avec hauteur et sang-froid. Autant d’aptitudes qui s’avèrent indispensables à la bonne conduite de la mission professionnelle, à l’heure où le contexte n’autorise pas la prise de décisions hâtives.

confiance-expatriation-courte
communication-expatriation-courte

5/ La communication et l'empathie sont accentuée lors d'une expatriation courte !

Savoir faire passer le bon message, avec les bons mots, aux bonnes personnes et au bon moment ; tout un programme et surtout tout un art que l’expatriation courte enseigne ! En effet, qui dit expatriation dit bouleversement dans sa manière de communiquer : nouvelle langue, nouvelle culture et nouveaux us et coutumes. Aussi, l’expatriation catalyse tout cela et invite les expatriés à développer leur sensibilité, leur nuance et leur compréhension nécessaires pour s’adresser à des personnes aux schémas de pensées différents. Elle enseigne aussi à aborder les autres avec plus d’empathie et de bienveillance, être à l’écoute de leur différence, ce qui n’a rien d’anodin dans la bonne conduite d’un travail d’équipe.

En résumé, l’expatriation courte c’est l’assurance d’une intelligence émotionnelle accrue et de compétences humaines supérieures et nécessaires aux enjeux de demain.

Pour en savoir plus, c'est ici !

#RH #ExpatriationCourte #SavoirEtre #SoftSkills 


A découvrir aussi

Publié le: 18-05-2022

Holilife : quelles destinations et quand partir pour bénéficier des meilleures conditions climatiques ?

Publié le: 13-04-2022

Direction l'Île Maurice !

Publié le: 07-04-2022

Générations Y et Z : Quel rapport au travail ?


© 2022 - Tous droits réservés Mentions légales Politique de confidentialité